Appuyez sur le bouton partager en bas de votre navigateur, puis sur "Sur l'écran d'accueil" pour obtenir le mode plein écran et des temps de chargement plus rapides. OK
FFM

DUSSAC (24) – Une finale époustouflante

DUSSAC (24)
Communiqués

Quelle finale !! Les superlatifs pleuvaient au terme de l’ultime épreuve du Championnat de France de Cross-Country 2022 disputée ce dimanche à Dussac, en Dordogne. Un site fabuleux, un tracé très varié avec une juste dose de difficultés, des aménagements spectateurs très bien pensés, bref, une organisation parfaite à mettre au crédit du Moto Club pays arédien, dont les bénévoles n’ont pas compté les heures dépensés pour faire de cette finale un évènement inoubliable. Un tour de force qui nous a aidé à faire oublier la chaleur accablante qui a régné toute la journée. Des températures extrêmes qui ont pesé sur le rythme de la course, notamment la dernière heure, en témoignaient les visages marqués des pilotes, même les plus aguerris, extenués à l’arrivée.
Malgré cette météo exceptionnelle, les meilleurs ont répondu présents, et c’est Hugo Blanjoue qui a logiquement signé la victoire et pris le titre chez les Elites. Titre également pour Thomas Zoldos en Junior alors que c’est son frère Arnaud qui s’est imposé sur cette manche. Chez les Espoirs, c’est Quentin Clerc-Tournier qui décroche la timbale, comme Mauricette Brisebard chez les féminines.

Catégorie Elites


Arrivé largement en tête au provisoire, Hugo Blanjoue (Elite Moto 15) n’avait pas besoin de viser une victoire à Dussac pour remporter un nouveau titre de champion de France. Pourtant, à l’issue de la Sprint Test où il a été le plus rapide, on a tout de suite compris qu’il ne se contenterait pas d’assurer et qu’il allait se battre pour un grand chelem. A 14 heures, le départ était donné et c’est Thomas Zoldos qui partait en tête, avec dans sa roue les favoris. Si Blanjoue a mis un bon tour à trouver son rythme, il a ensuite déroulé sa partition, pris la tête et creusé un écart conséquent dès la première heure de course. Impossible alors pour ses concurrents de suivre le rythme qu’il imposait, et c’est seul en tête qu’il a franchi la ligne d’arrivée, avec presque six minutes d’avance sur le second. Une victoire qui conclut une saison parfaite pour Blanjoue qui accroche un nouveau titre dans cette discipline dont il est l’indiscutable champion.
Lui aussi a été champion de France, à deux reprises, Nicolas Deparrois faisait son retour à la compétition sur cette finale. Et il a réussi un vrai exploit. Parti dans les derniers de sa ligne, il a dès lors entamé une très grosse remontée, dans la poussière de ses prédécesseurs. Profitant des abandons successifs de Max Vial (To Enduro) qui recollait à la tête de course, et d’Anthony Geslin (Atomic Moto) dans l’ultime tour, Dep’ a bouclé ses trois heures à la seconde place.
C’est Till DeClercq (Dafy Enduro Team) qui complète le podium. Pas en mesure de se battre en tête de la course, celui qui a été l’adversaire principal de Blanjoue cette année a lutté contre lui-même et contre un gros coup de chaleur qui a mis à l’épreuve sa lucidité, pour finalement arracher un podium inespéré.

Classement final Elite
– 1/ Hugo Blanjoue – 139 Pts
– 2/ Till De Clercq – 117 Pts
– 3/ Anthony Geslin – 77 Pts   

Catégorie Junior


Habitué des bons départs, Thomas Zoldos a une nouvelle fois signé le holeshot et bouclé le premier tour en tête. Le leader de la catégorie Junior ne parviendra pas à conserver cette place, et devra même concéder de nombreuses secondes, après avoir été contraint à remplacer sa ligne d’échappement à un ravitaillement. Il est tout de même parvenu à conserver une troisième place suffisante pour décrocher un nouveau titre de champion de France. Florian Baratange (Dafy Enduro Team), deuxième, devient vice-champion de France. La victoire de ce dimanche est revenue au frère de Thomas Zoldos, Arnaud. Venu découvrir la discipline, il s’est offert une première place Junior, et une quatrième place scratch, de beaux débuts ! 

 Classement final Junior 
–1/ Thomas Zoldos – 117 Pts
–2/ Florian Baratange – 113 Pts
– 3/ Louis Badal –  87 Pts    

Catégorie Féminines


Grand chelem également pour Mauricette Brisebard qui a une nouvelle fois inscrit son nom au sommet du classement féminin. Redoutable de régularité, elle s’est imposée avec plus de deux minutes d’avance au bout des deux heures de course et devient la nouvelle championne de France. Elle est accompagnée sur le podium par Andréa De Giovanni, seconde du jour et dauphine de Brisebard au championnat, et de Manon Chatenet, la locale de l’étape. Licenciée au MC pays arédien, elle est montée à domicile sur son premier podium de la saison, applaudie par un public conquis.

Classement final Féminine
– 1/ Mauricette Brisebard – 125 Pts
– 2/ Andréa De Giovanni – 100 Pts
– 3/ Julie Knockaert –  82 Pts    

Catégorie Nationaux


Le titre N1 ayant déjà été remporté par Cédric Chabreuil, le suspens résidait dans la lutte pour les accessits. Kevin Pennetier, deuxième du provisoire avant le départ, a vu ses espoirs de confirmer cette place partir en fumée en étant contraint à l’abandon après un tour. Situation inverse pour Killiad Haddad qui avait le vent dans le dos sur cette finale. Parti dans les premiers de la seconde ligne, il a fait une course solide et est parvenu à aller chercher la victoire, sa première. Premier podium également pour Julien Magne, second, et Guillaume chaillou, troisième et nouveau vice-champion de France.

Alex Pichaud avait réussi lors de l’épreuve précédente à créer un écart sur Mikaël Martinez (Mika Motos) suffisant pour pouvoir aborder cette finale sereinement. Une assurance que le pilote de la Sherco Academy n’a pas eu besoin d’utiliser. Comme il l’avait déjà fait à trois reprises cette année, il est allé chercher la victoire dans la catégorie N2. Une victoire et un titre de champion de France pour lui qui succède donc à Martinez. Ce dernier, second de la course, est vice-champion de France. Sur la troisième marche du podium, on retrouve le cadurcien Benjamin Delpech.
Etienne Fontaine a retrouvé le sourire. Arrivé à Dussac après une participation au championnat de France d’enduro où il a accumulé les galères, il avait à cœur de renverser la vapeur et d’aller reconquérir le titre de champion de France N3 déjà remporté en 2021. Pour cela, une seule solution, terminer devant Gaëtan Deregard et Alexandre Dufour. Et c’est ce qu’il a brillamment fait. Top 10 au scratch, second du scratch national et vainqueur en catégorie N3, une journée parfaite. Alexandre Dufour, second du jour, passe devant Gaetan Deregard au provisoire, et devient vice-champion de France.

Classement final N1
– 1/ Cedric Chabreuil –97 Pts
– 2/ Guillaume Chaillou – 79 Pts
– 3/ Killian Haddad –  75 Pts    

Classement final N2
– 1/ Alex Pichaud – 122 Pts
– 2/ Mickael Martinez – 113 Pts
– 3/Baptiste Richard –  83 Pts  

Classement finalN3
– 1/ Etienne Fontaine – 114 Pts
– 2/ Alexandre Dufour – 109 Pts
– 2/ Gaetan Deregard –  106 Pts  

Catégorie Espoir


L’ordre d’arrivée dans la catégorie Espoir a respecté la hiérarchie du classement provisoire. Comme on pouvait s’y attendre, c’est le leader Quentin Clerc Tournier (Sherco Academy) qui a été le plus rapide et a pu célébrer dimanche soir, son titre de champion de France. Eliot Chevalier, vice-champion, est monté sur la seconde marche du podium, aux côtés du co-équipier de Clerc-Tournier, Hugo Algay, troisième.

Classement finalEspoir
– 1/ Quentin Clerc-Tournier – 100 Pts
– 2/ Eliot Chevalier- 96 Pts
– 2/ Hugo Algay –  90 Pts    

Catégories Jeunes


Comme à Chaumont, c’est le pilote de la Sherco Academy David Guillemot-Scheid qui s’est imposé au terme des deux heures de course dans la catégorie jeune. Une victoire de plus à mettre à son crédit, mais qui n’est pas suffisante pour combler le déficit de points qu’il comptait sur le leader, Ruben Vayssade. Le pilote Elite Moto 15 a fait la course qu’il devait faire pour conserver ses chances de titre. Il prend une troisième place finale, et remporte le général. A noter l’excellente performance de Joey Nuques qui se hisse sur la seconde marche du podium.

 Classement final Jeunes
– 1/ Ruben Vayssade – 105 Pts
– 2/ David Guillemot Scheid – 100 Pts
– 3/ Adrien Colin –  81 Pts


Catégorie Vétérans / Super vétérans


Jérôme Taesch a été sacré dimanche soir champion vétéran. S’il n’a pas réussi le grand chelem, il est parvenu à prendre la troisième place de cette finale, et ne sera de fait jamais descendu du podium cette année. Derrière lui, c’est Alban Cantel qui devient vice-champion de France, grâce à la victoire qu’il est allé chercher à Dussac et qui le voit bondir de deux places au général. Florent Vayssade est troisième de ce classement final. On retiendra la jolie course du périgourdin Guillaume Chaumeil qui est venu s’intercaler au milieu des pensionnaires habituels du podium, pour prendre la seconde place.

Dans la catégorie des super-vétérans, l’absence de Xavier Ugolini profite à Bertrand Michel qui, à la faveur d’une nouvelle victoire, passe en tête. Il compte désormais dix points d’avance sur Bruno Raymond, second, et dispose d’une voie royale pour aller conquérir un titre. Gilles Multrier, de retour, a pris la deuxième place du jour, devant Régis Chaumien.
Champagne pour Bertrand Michel qui, grâce à une belle seconde place entre les banderoles de Dussac, vient capitaliser sur ses bons résultats de la saison pour ramener à la maison le titre de champion chez les super-vétérans. Gilles Multrier, vainqueur du jour, monte d’un cran dans la classement général dont il termine à la seconde place, devant Bruno Raymond.

Classement final Vétérans
– 1/ Jérôme Taesch – 120 Pts
– 2/ Alban Cantel- 103 Pts
– 3/ Florent Vayssade –  100 Pts  
Classement final Super-vétérans
– 1/ Bertrand Michel– 106 Pts
– 2/ Gilles Multrier – 97 Pts
– 3/ Bruno Raymond –  94 Pts  


Catégorie Kid


Moins impactés par la chaleur car ils roulaient dans la matinée, les kids n’ont pas manqué d’assurer le spectacle. En 125 +13 ans, Raphaël Roux a atteint ses objectifs à Dussac. Deuxième à l’issue des deux manches, il a réussi à conserver son avantage au classement général et s’offre un titre de champion de France. C’est le corrézien Paul Rebuffie qui a signé la victoire dans cette catégorie. Une belle revanche pour lui qui s’est blessé au tout de début de saison et qui n’a pas pu défendre ses chances.
En 85 +13 ans, C’est Sandro Garcia, déjà titré à Chaumont, qui s’est imposé. En -13ans, la situation était beaucoup plus incertaine. Seulement quatre points séparaient le leader Esteban Robin de Mathéo Baudin. Ce dernier, en l’emportant dimanche, a repris trois points à son adversaire. Pas suffisant, c’est de fait Esteban Robin qui se voit sacré champion de France.
Enfin, le dernier titre revient à Nina Senegas qui s’impose chez les filles. Elle a tout simplement remporté toutes les courses de la saison, chapeau !

Cette finale exceptionnelle est venue clôturer une saison qui ne l’était pas moins. Avec une participation moyenne en forte hausse cette année, une qualité des organisations qui ne cesse d’augmenter grâce à l’implication de clubs très dynamiques, des pilotes de pointe qui concourent de plus en plus à élever le niveau d’intensité des courses et des partenaires fidèles qui ne s’y trompent pas en misant sur l’avenir plein de promesses de cette discipline, il est évident que le Cross-Country continuera à marquer de son empreinte le sport mécanique hexagonal. On se donne rendez-vous l’année prochaine. Merci à tous.